• Lucie

Les sucres cachés

La prochaine fois que vous faites vos courses, amusez-vous à regarder plus attentivement ce qu’il y a dans votre caddie. En jetant un œil aux étiquettes, vous remarquerez quelque chose : cordon bleu, fromage, saucisson ou même houmous, tous peuvent avoir un point commun… du sucre en plus.

Surprenant, n’est-ce pas ? Pourtant, c’est une réalité : plus de 2/3 des produits emballés contiennent du sucre ajouté.


Mais comment ça, du sucre ?


On peut retrouver un tas de sucres cachés dans tous nos produits du quotidien, mais pas sous ce nom. Ne vous faites plus avoir ! Les plus fréquents sont les sirops (sirop de glucose, de fructose, d’amidon, de maïs…). Apprenez aussi à repérer les « -ose », c’est-à-dire le maltose, le galactose ou tout simplement le saccharose. Mention spéciale pour la dextrine, dextrane et l’extrait de malt d’orge, que l’on assimile pas immédiatement au sucre. La liste est longue, mais ceux cités sont les plus courants… et les plus nocifs.

Pourquoi en rajouter ? L’intérêt premier du sucre réside dans le fait qu’il peut jouer le rôle de conservateur - mais il est également utilisé pour améliorer le goût, la texture ou la couleur d’un aliment. Le plus gros avantage est qu’il vous rend dépendants, sans que vous vous en rendiez compte !


Quels risques pour ma santé ?


Ce n’est pas un secret : le sucre en trop grande quantité est mauvais pour notre organisme. Même si le corps utilise le sirop de glucose et le miel (sucre naturel) de la même manière, une consommation abusive de ces sucres ajoutés — que vous pourriez donc avoir sans en être au courant — pourrait mener à des maladies cardiovasculaires ou au diabète.


Quelles sont les alternatives ?


C’est là toute la difficulté de la chose. La première solution est de scruter les listes d’ingrédients des produits manufacturés, et de faire son choix en fonction d’eux ; il existe des applis spécialisées (type Yuka) qui permettent de réduire le temps passé à lire les étiquettes. Il est également possible d’aller faire ses courses dans des enseignes spécialisées. Par exemple, acheter sa charcuterie et sa viande dans une boucherie, ses produits frais au traiteur et pas en conserve — car oui, tous peuvent contenir du sucre.

Cependant, les produits « 100% clean » sont souvent plus chers, et ne peuvent être achetés par toutes les bourses. Une autre alternative est alors de privilégier le fait-maison. Éviter les plats déjà cuisinés, qui sont souvent remplis d’additifs. Les Tupperware sont vos meilleurs amis si vous ne mangez pas chez vous.


Consultez les recettes du blog si vous manquez d’inspiration !

 

24 Avenue Gustave Delory - Roubaix, France

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Instagram

©2020 par Gourm'Edhec. Créé avec Wix.com