• admin

Quelles ont été les tendances culinaires de 2020 ?

Le confinement et les évolutions culinaires de fond ont fait apparaître en 2020 de nouvelles tendances qui inspireront peut-être vos prochaines recettes !


LA BABKA


Issue de la cuisine juive d’Europe de l’Est (en particulier polonaise), la babka a connu un grand succès sur Instagram pendant le confinement. Il s’agit d’une brioche tressée, qui ressemble à un mélange entre un marbré et un cinnamon roll et qui est traditionnellement fourrée à la cannelle et au chocolat, mais qui peut aussi se décliner (fruits rouges, cannelle, citron, praline, pistache…), allongée ou roulée.


Comme toute brioche, sa préparation demande du temps afin qu’elle lève. Cependant, c’est la seule difficulté technique. Vous avez donc toute liberté pour la tresser et la fourrer à votre guise, ou la déguster au petit-déjeuner comme au dessert !



LA SLOW FOOD


Privilégier les producteurs locaux, les produits de saison, frais et non transformés, la biodiversité alimentaire, ou encore éviter le suremballage et la mauvaise rémunération des producteurs et de leurs salariés… Ces conseils aujourd’hui bien connus sont en partie dus à une association nommée “slow food” (terme parfois traduit par “éco-gastronomie”), apparue en 1989 à l’initiative d’un critique gastronomique italien, Carlo Petrini. Il s’agissait alors de lutter contre la restauration rapide et ses effets délétères sur la santé et l’environnement (et indirectement l’homogénéisation culturelle qu’elle impliquait, au détriment des producteurs ruraux locaux).


Depuis, la slow food a donné son nom à une manière de produire et consommer. L’association compte désormais plusieurs centaines d’antennes à travers le monde.


Si vous souhaitez faire évoluer vos pratiques alimentaires, veuillez trouver ici le lien de l’antenne française et , à la rubrique “Alimentation durable”, les adresses de la métropole lilloise qui répondent à ces impératifs écologiques, sociaux et économiques.

LES ALIMENTS À BASE DE CBD


(Cet article ne fait pas la promotion de l’usage ou du trafic de cannabis, conformément à l’article L3421-4 du Code de la santé publique.)


Depuis les années 2000, plusieurs pays (dont l’Uruguay, le Canada et les États-Unis) ont assoupli leur législation en ce qui concerne la consommation de cannabis. Indirectement, on retrouve en France certains arguments marketing qui ont tout intérêt à faire croître la vente de produits fabriqués à base de cannabidiol (CBD).


Le CBD, contrairement au THC (bien que tous deux soient issus du chanvre), n’a pas d’effet psychotrope. En France, la vente et l’usage de produits à base de CBD, mais contenant moins de 0,2% de THC, sont légaux. En 2017, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a même annoncé que la molécule ne “semblait pas nocive pour la santé”. Toutefois, la recherche scientifique est encore trop insuffisante pour confirmer les arguments de vente des fabricants de produits issus du CBD. Il faut donc s’en tenir à de supposés effets positifs sur le stress, l’anxiété, les douleurs musculaires ou encore le sommeil.


Ce qui n'empêche pas le succès visiblement grandissant des “hocktails(ou “high cocktails”) dans lesquels le CBD est parfois mélangé à de l’alcool (et vendus dans des cafés-bars clandestins, ou “speakeasy”), ou encore le succès des multiples gâteaux, confitures, compléments alimentaires, produits cosmétiques, bières, sodas, miel, huiles et autres. Que les consommateurs souhaitent ajouter un goût de chanvre à leurs recettes ou bien répondre à un problème de santé, les vendeurs conseillent le plus souvent de glisser quelques gouttes d’huile de CBD (5 milligrammes d'huile pour 5 kilogrammes de votre poids) dans la préparation (car les graines de chanvre sont oléagineuses), sachant que les effets du CBD sont plus lents ainsi cuisinés que sous une forme pure.


AUTRES TENDANCES NOTABLES EN 2020


Le confinement a aussi accéléré à travers le monde le développement du secteur de la livraison de nourriture à domicile, qu’il s’agisse d’enseignes célèbres (UberEats, Deliveroo, etc.) ou de kits tout prêts (QuiToque, Les Commis, Home Chef, etc.) Une autre industrie qui continue de se développer, c’est celle de la viande artificielle (telle celle produite par Beyond Meat), pour ceux qui souhaitent adapter leur alimentation à leurs convictions personnelles.


Le confinement a aussi été l’occasion pour beaucoup de Français d’apprendre à faire son propre pain (une tendance qui s'associe peut-être à celle de la babka) et, de manière générale, d’apprendre à cuisiner davantage. Nous avions ainsi déjà parlé des robots cuisine dans cet article et nous pourrions également citer les smoothies et autres jus (dont celui de céleri). Cependant, le succès des fast-foods ne semble malheureusement pas s’être démenti à la fin du premier confinement (pour une séquence souvenir avec quelques perles issues de Twitter, c’est par ici).


36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout